Membres du Conseil

Membres du Conseil

Hassan Ghaziri, Président

Président de la Fondation Orient Mont-Pèlerin (FOMP) et co-fondateur de l’Atelier de recherche Iqbal, il est directeur du Beirut Research and Innovation Center (BRIC), une plateforme de recherches innovantes dans le domaine sociétal et technologique basée à Beyrouth. Professeur d’intelligence artificielle et de recherche opérationnelle à l’Université américaine de Beyrouth pendant 12 ans, Hassan Ghaziri a ensuite rejoint l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) où il a enseigné les méthodes d’apprentissage automatique (Machine Learning) et poursuivi ses recherches dans le domaine de la modélisation neuronale et l’analyse de données. Il a également été professeur invité à l’Université de Kyoto et à l’Institut européen d’administration des affaires (INSEAD) de Fontainebleau. Auteur ou co-auteur d’une quarantaine d’articles scientifiques, il a co-écrit un livre sur le Knowledge Management (Pearson, 2004), adopté par plusieurs universités.

Yves Besson, Vice-Président

Licencié ès Lettres (histoire), docteur ès Sciences politiques, il est diplômé de la Fletcher School of Law and Diplomacy de Boston et du Middle East Centre for Arab Studies (MECAS) de Shemlan (Liban), relevant du Foreign and Commonwealth Office du gouvernement britannique. Ancien diplomate suisse (Le Caire, Beyrouth, Rabat et Djeddah), Yves Besson a été directeur des Opérations de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) à Jérusalem, puis conseiller spécial du commissaire général de l’UNRWA à Vienne (1990-1996). À ce titre, il a dirigé la délégation de l’ONU dans le Groupe multilatéral sur les réfugiés du processus de paix, dit d’Oslo. Il a été également chargé de cours sur le Moyen-Orient à l’Université de Fribourg.

Antoine Maurice, Secrétaire

Écrivain, journaliste, sociologue suisse et professeur émérite de sciences de la communication, il a dirigé l’Institut de journalisme et communication de l’Université de Neuchâtel (1992-2005) et a enseigné à l’Institut européen de l’Université de Genève.
Antoine Maurice a obtenu une licence en droit de l’Université de Genève et un doctorat en sociologie à l’Université de Lausanne. Il a été attaché de l’Ambassade de Suisse en République fédérale d’Allemagne, secrétaire à l’Ambassade de Suisse en République démocratique du Congo, puis juriste dans un bureau d’ingénieurs à Lausanne. En 1977, il entre au Journal de Genève où il sera éditorialiste, chef du service étranger, puis rédacteur en chef. Il a été également chroniqueur pour La Tribune de Genève. De 2008 à 2012, il a été membre Radical ouverture de l’Assemblée constituante de Genève.

Parmi ses publications :

    • Vivre ensemble à Genève : étude sociologique, Genève, Fondation pour Genève, 2016.
    • Une exécution sommaire : La Fin du Journal de Genève et Gazette de Lausanne, Genève, Georg Éditeur, 1998.
    • L’Amérique en valeurs, Bruxelles, Complexe, 1997.
    • Les Brésiliens : La Braise et la Cendre, Genève, Georg Éditeur, 1988.
    • Le Surfeur et le Militant : valeurs et sensibilités politiques des jeunes en France et en Allemagne des années 60 aux années 90, Genève, Autrement, 1987.

Antoine LAHAM, Trésorier

Conseiller politique principal auprès du Bureau de l’Envoyé spécial des Nations Unies pour la Syrie depuis 2013, il a travaillé comme conseiller principal au Bureau d’appui des Nations Unies pour la consolidation de la paix (PNUD/Berghof) sur la recherche de consensus, l’habilitation constitutionnelle et la paix civile en apportant son expertise dans le domaine de la politique de sécurité et de défense ainsi que dans le dialogue national libanais et les processus de paix. Au bénéfice d’une expérience professionnelle diversifiée, Antoine Laham s’est particulièrement engagé dans les négociations et les processus de paix du Liban. Il a notamment contribué à la mise en place et à l’organisation du dialogue interlibanais qui a eu lieu en Suisse et au Liban, de 2007 à 2010. Fondateur et premier secrétaire général de la Fondation libanaise pour la paix civile permanente (LFPCP) en 1987, il a organisé des rencontres pour promouvoir le dialogue et la réconciliation à Chypre, en Grèce, en Suisse et au Liban dans les années 1980 et 1990.
Antoine Laham a également été directeur adjoint des élections, des droits de l’homme et de la démocratisation de la Mission de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) en Bosnie-Herzégovine et administrateur civil régional à la Mission d’administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo (MINUK) entre 1996 et 2000. Avant de s’installer en Suisse au début des années 1990, il a travaillé pour le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) au Liban où il a été directeur des services d’urgence de la Croix-Rouge libanaise.

Daniel von Muralt, Membre

Après avoir étudié aux universités de Zurich et de Berne, où il a obtenu une licence en droit, il a rejoint le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) en 1974 et a fait son stage à Berne, à Beyrouth et à Amman. Daniel von Muralt est ensuite retourné à Amman. En 1977, il a été transféré au Caire et, en 1979, à Djeddah. De retour à Berne en 1983, il a été nommé chef de la Section des œuvres d’entraide internationale de la Direction de la coopération au développement et de l’aide humanitaire (DDA). En 1987, il devient conseiller d’ambassade et premier collaborateur du chef de mission à Madrid. Le Conseil fédéral l’a nommé ambassadeur au Koweït, au Bahreïn et au Qatar, avec résidence à Koweït City, en 1991. Dès 1994, il a été ambassadeur et chef du Protocole du DFAE et, dès 2000, ambassadeur au Maroc. Depuis 2004 il a été ambassadeur en Argentine, au Paraguay et, jusqu’en mars 2007, en Uruguay, avec résidence à Buenos Aires. Il a été ambassadeur en Libye de 2008 jusqu’à sa retraite.

Dominique Dreyer, Membre

Il a été ambassadeur de Suisse en Inde, au Népal et au Bhoutan, basé à New Delhi (2004-2008) et ambassadeur de Suisse en Chine, en Mongolie et en République démocratique populaire de Corée, basé à Pékin (2000-2004). Dominique Dreyer est titulaire d’un doctorat de l’Université de Fribourg (1978), d’un DESS de droit international de l’Université de Cambridge, Royaume-Uni (1970-1972) et d’un Bachelor en droit de l’Université de Fribourg (1968). Il est actuellement professeur assistant en relations internationales à l’American Graduate School à Paris.

Antoine Fleury, Membre

Professeur titulaire à l’Université de Genève où il a enseigné l’histoire des relations internationales de 1974 à 2008, il a également été professeur invité dans plusieurs universités étrangères, notamment à Strasbourg, à Paris (Sorbonne Nouvelle), à Louvain-la-Neuve (Institut de sciences politiques) et à Cluj-Napoca. Ses recherches et publications portent sur l’histoire des relations internationales au XXe siècle, notamment sous l’angle des négociations économiques ainsi que sur l’histoire de l’intégration européenne. Antoine Fleury s’est spécialisé dans le domaine des relations internationales de la Suisse en lien avec la publication de la série des Documents diplomatiques suisses dont il a assumé la direction jusqu’en 2008. Ces dernières années, il a développé des activités culturelles et scientifiques au Maroc, dont plusieurs publications dans le cadre du Centre Mohamed Hassan Ouazzani pour la Démocratie et le Développement humain, à Casablanca (www.mohamedhassanouazzani.org).

 

Close